L’UPCYCLING,

QU’EST CE QUE C’EST?

 

L’upcycling consiste à collecter des matériaux (et parfois des objets) destinés à être jetés et à les revaloriser en les transformant en des objets autres que leur utilisation première. On limite ainsi la production de nouvelles matières premières – et l’impact environnemental liée à toute fabrication – en leur donnant une nouvelle vie. 

 

Cette approche vertueuse se retrouve souvent dans un business model circulaire.

Il peut être intégrer dans le cycle de vie du produit soit en début de fabrication en optant pour un approvisionnement en matières premières déjà existantes pour les transformer, soit à la fin du cycle de vie en cherchant des alternatives à la destruction. 

DES EXEMPLES?

1. Le textile

On le sait, l’industrie textile est l’une des plus polluantes. Mais les lines bougent. De plus en plus d’acteurs militent pour agir à différents degrés. Un des grands axes repose sur la collecte de vêtements usagés pour ensuite revaloriser le tissu. Il s’agit d’un exercice complexe car la composition des tissus les rendent difficiles à upcycler. Mais de nouveaux concepts germent. Par exemple Fab.brik (déjà vu sur Zestissime!). La start-up crée des briques de textiles, aux proprités isolantes, qui peuvent être utiliser de multiples façons: aménagements d’espace, mobilier, objet, collaborations.

 

À LIRE: Les Echos Start, FabBRICK: des briques écolo et déco qui donnent une second vie aux déchets textiles, 23.09.2020

2. L'aluminium

Vous avez certainement vu la collection de l’iconique stylo bille Caran d’Ache en partenariat avec NESPRESSO.  Une édition limitée fabriquée à partir de l’aluminium recyclé des fameuses capsules. Dans ce cas, les deux marques ont collaboré pour donner naissance à un produit plus respectueux de l’environnement. L’une pour valoriser un déchet recyclé, l’autre en l’utilisant comme matière première. Parfois, et de plus en plus, l’upcycling passe par un partenariat entre deux entreprises pour completer la chaine de valeur et s’appuyer sur l’expertise de chacun.

À LIRE: Bilan, Caran d’Ache est l’anti-obsolescence programmée, 10.01.2020

3. Le luxe

L’interdiction de la destruction d’invendus non alimentaire et la pression d’une partie de leur clientèle a poussé l’univers du luxe à revoir quelque peu sa copie. Qu’il s’agisse de collection capsule crée à partir de matières existantes non-utilisées aussi appelé « deadstock fabric », d’anoblissement de collections passées, de matière premiers chinées, toutes les grandes maisons semblent vouloir s’établir sur ce territoire. 

À LIRE: Le Monde, Le Luxe se recyle, 31.08.2020

POURQUOI LE GLOSSAIRE?

Connaître un écosystème permet souvent de mieux l’appréhender. Le Glossaire de Zestissime à pour objectif de vous familiariser avec certains concepts et terminologies propres au développement durable.

Recevez et partagez nos réflexions